Algérie: A la poursuite d’une nappe miraculeuse d’hydrocarbures dans le Nord.

Initialement publié sur 7our.posterous.com le 31 décembre 2011.

Les derniers propos du Ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, tels que repris par l’APS ont du surprendre plus d’un observateur par leur teneur. Le ministre nous y annonce que l’Algérie a réalisé en 2011 ses « premières découvertes du pétrole et du gaz dans le nord du pays, une région supposée riche en hydrocarbures mais encore sous-explorée« .

Ensuite, l’APS nous annonce fièrement que « selon le ministre, deux gisements pétroliers ont été découverts en 2011 l’un au nord du pays dans la wilaya de Tébessa et le second est situé entre les wilayas d’El Bayadh et de Béchar, au sud ouest. Deux autres découvertes gazières ont été réalisées dans la région de Tamzaya, située entre El Bayadh et Béchar, et à Djebel Dermoune au sud de Tébessa« .

Et enfin, « M. Yousfi a indiqué que le département de l’énergie allait procéder au premier trimestre 2012 à l’évaluation des nouvelles découvertes réalisées en 2011 afin de déterminer le taux de reconstitution des réserves d’hydrocarbures. »

  • Quand l’APS parle du pétrole, ouvrez votre parapluie car il en pleut au nord du pays !
    La déclaration de Yousfi est insatisfaisante à plus d’un titre. Qu’est ce donc que ce taux de reconstitution des réserves d’hydrocarbures ? On parle de taux de reconstitution d’une nappe aquifère par les eaux de surface, mais pas pour le pétrole et le gaz.  On peut juste supposer que le journaliste a confondu avec le taux de renouvellement des réserves, qui n’est autre que le rapport quantités produites / quantités découvertes dans l’année. A ce propos on attend avec impatience le résultat 2011. Pour rappel, les découvertes 2010 ne couvraient que la moitié de la production de la même année. L’Algérie commence un début de déclin de son industrie phare.
  • Des chiffres valent mieux qu’un long discours (surtout s’il est creux).
    D’autre part, soient les réserves ont déjà été évaluées durant l’exploration (ce qui est l’objet même de cette phase), soient elles ne l’ont pas été…et alors qualifier les résultats de « très encourageants » est un peu téméraire. Des petites nappes de pétrole et du gaz, il y en a un peu partout. Ce que l’on découvre difficilement, ce sont les nappes géantes plus faciles à exploiter et plus productives. La question principale est de savoir à quel coût se monterait l’exploitation des hydrocarbures du Nord. Et cela peut se révéler très impacté par plusieurs facteurs comme la profondeur de la nappe ou du gisement, la nature géologique du terrain, le potentiel de la découverte, etc…
  • L’APS perd le Nord, en l’occurence le Sud !
    Question de géographie: où commence le Nord et où s’arrête le Sud du pays ? Les zones situés entre les wilayas de Béchar et d’El Bayadh sont au Sud-Ouest. A la même latitude que la ville de Laghouat, à proximité des champs pétroliers de Hassi Messaoud ! Pourtant les journalistes qui ont précipitamment réduit l’annonce à un titre de « premières découvertes du pétrole dans le nord du pays » semblent incidemment négliger le potentiel du Sud-Ouest. Cela en dit long sur la quête d’une nappe Nordiste miraculeuse d’hydrocarbures dans le psyché algérien.
  • Le Ministre a changé, pourtant la communication est la même.
    Tout cela ressemble à un bel effet d’annonce. L’objectif est de rassurer. La baisse des investissements d’exploration et de production ne doit pas inquiéter le citoyen lambda. Sauf que le prédécesseur de Youcef Yousfi, l’irritant Chakib Khelil avait lui aussi évoqué en février 2010 “d’importantes réserves énergétiques au Nord du pays” sans donner non plus beaucoup de détails là dessus. A l’époque,  Khelil nous annonçait qu’un gisement de gaz naturel avait été découvert à 30 km de Tiaret. Un petit gisement parmi d’autres…

Y a-t-il d’autres gisements importants d’hydrocarbures en Algérie continentale ou Off-Shore ? On ne le sait pas encore. L’absence de preuve n’est pas une preuve de l’absence. Faut-il croire le Ministre du secteur lorsqu’il ne fournit pas de preuves ? Evidemment non. Si l’intention de Youcef Yousfi était de rassurer sur la pérennité de la manne algérienne d’hydrocarbures, ses propos surprennent, mais ne trompent pas longtemps les observateurs assidus.

Baki @7our Mansour

Page Facebook  du blog : www.facebook.com/baki.hour
Page Twitter publique du blog : twitter.com/7ouria

Cet article, publié dans Algeria, Economy, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Algérie: A la poursuite d’une nappe miraculeuse d’hydrocarbures dans le Nord.

  1. Manil dit :

    L’Algérie est gouvernée par des nuls, les ministres sont nuls, les les députés encore plus nuls et le personnel économique de l’état est une catastrophe (sans parler du clan de Oujda ou Harkis).
    Beaucoup d’ingénieurs et techniciens qualifiés ont quitté l’ Algérie entre 1974 et 1985.
    En Algérie c’ est encore la France qui fait tout (avec quelques multinationales malheureusement).
    Le ministre de l’énergie et de l’ industrie est un grand mot qui cache le vide total (de quelle industrie s’agit il ?). Il s’agit plutôt d’un ministre de la rente et d’une compagnie nationale qui ne fait que conter les pétrodollars comme dans l’orient des béni Saoud.
    Le pétrole offshore a démarré dans les années 70, et a ce jour aucun forage d’exploration n’ a été effectué, juste quelque profils sismiques en mer opérés avec des hydrophones par des français qui ne connaissait rien en sismique marine. La compagnie CGG, spécialisée dans le carottage sismique en mer devrait intervenir sur la côte Bougiote, mais à ce jour rien n’ a été fait hormis les promenades touristiques sur un Yatch marin de Chakib Khélil (ministre de la rente) dans les années 2000.
    Depuis personne n’en parle et les compétences font défaut. Je suis persuadé qu’il y du pétrole sur la côte algérienne (cente ouest sur la côte de Chlef, et sur la côte est de Béjaïa à Annaba)

  2. Ping : Deuxième année de ce Blog. | Un regard averti sur l'Algérie et le Monde.

  3. Ping : Le blog @7our fête 1 an d’existence. Liste des articles par catégorie. | Un regard averti sur l'Algérie et le Monde.

  4. 7our dit :

    Ajout manuel suite au transfert du blog vers wordpress.

    Commentaire de citizendz (http://posterous.com/users/hgAnSdM6bfmQy):
    « Leur discours s’apparente à du bluff; classique pour une industrie aussi stratégique.
    Malheureusement pour eux, la démonstration est plus d’ordre statistique. Même si de futurs gisements sont « découverts » la production globale (somme de tous les gisements) entre dans une phase de déclin(Peak Oil).C’est une tendance mondiale. L’Algérie n’y échappe pas.
    Un article en Francais ici: http://www.picpetrolier.net/quest-ce-que-le-pic-petrolier« 

Règles des commentaires: 1. Restez courtois et respectueux. 2. Pas de copier/coller abusif (maximum quelques lignes). A la place, merci d'indiquer un lien http. 3. Pas de Spam ou de Squat. Le non-respect de ces quelques règles peut valoir une interdiction sans avertissement.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s