Libye : un clash évité de peu entre des miliciens d’al-Zintan et des forces spéciales US.

On en sait un peu plus sur le fiasco d’une arrivée le lundi 14 décembre de forces spéciales américaines sur la base aérienne d’al-Watiya au Nord-Ouest de la Libye.
Trainers_1

Légende: des forces spéciales US étaient arrivés lundi dernier sur une base libyenne (photos de la page Facebook des forces aériennes libyennes).

Arrivés le lundi 14 décembre à 7 h du matin, le groupe de soldats américains n’était pas habillé en tenue militaire et n’avait pas des gilets de protection. L’affaire a été rendue publique le mercredi 16 décembre à travers la page Facebook de l’état-major des forces aériennes libyennes. Ces photos ont alors fait l’objet d’une discussion détaillée sur Twitter.

Trainers_3L’observateur Alex_de_M très au fait des affaires militaires a identifié le véhicule tactique ultra-léger ci-contre comme étant un Polaris MRZR 4. Un véhicule tout-terrains qui fait partie des équipements de la Special Operations Command (SOCOM).

Trainers_4 Un autre commentaire rappelle que l’avion photographié ici est un C146A Wolfhound, un nom qui désigne précisément la variante des avions  Dornier 328s utilisés par les US Air Force Socom.

Il se trouve que cet avion a servi au rapatriement des militaires américains vers leur base italienne. Il ne s’agit pas de l’avion avec lequel ils étaient arrivés et duquel ils avaient débarqués leurs équipements. L’abandon sur place des véhicules et d’autres emballages confirme la version donnée hier par une unité des forces militaires libyennes.

D’autres photos ont été publiées. Elles montrent les soldats américains débarquant des cartons, sans aucune précaution particulière, et sans le port des armes. Un contraste saisissant avec des photos prises un peu plus tard où une certaine tension était perceptible.

Tariners_2 A partir du jeudi 17 décembre, des blogueurs et des médias internationaux se sont intéressés à cette affaire. Peu ont remarqué que les militaires US n’étaient pas véritablement arrivés en posture de combat. Ils ne portaient pas de gilets pare-balles. Et la différence entre les photos publiées montre deux attitudes différentes. Une première décontractée et une seconde où les soldats US ont sorti leurs armes.

Le communiqué publié hier par l’unité 22 Sa’iqa des forces spéciales libyennes donne le déroulement des faits. Il rappelle qu’un accord avait été signé début 2012 pour l’entrainement de militaires libyens par des formateurs US. Une affirmation corroborée par des officiels américains qui ont affirmé que des commandos US  « rentraient et sortaient de Libye » depuis « quelques temps déjà« . Ainsi, Anthony Falvo le porte-parole de l’Africom a déclaré à la BBC que le groupe de militaires US était sur la base d’al-Watiya afin « d’approfondir les relations et d’améliorer la communication avec leurs vis-à-vis de l’armée libyenne« .

Watiya_Comm_1

Watiya_Comm_2

Selon le communiqué de l’unité Sa’iqa ci-contre, les relations entre les intervenants US et les commandos libyens avaient été interrompus pendant plus d’un an en raison de la situation à Tripoli.

Suite à l’implémentation d’un cessez le feu dans la région, l’unité de la brigade 22 Sa’iqa qui est basée sur la base aérienne al-Watiya devait suivre une session d’entrainement avec les forces spéciales américaines. Mais ce n’était une situation acceptable pour d’autres acteurs armés de l’ouest libyen. Des miliciens de la brigade Abou Bakr al-Sadiq ont voulu désarmer les soldats US afin de les déplacer vers leurs quartiers généraux dans la ville de Zintan. Les américains on refusé de les suivre et la tension est montée d’un cran. Après quelques heures d’attente, l’altercation armée a été évitée de peu et un avion C146A est venu reprendre le groupe US en abandonnant sur place une partie des équipements. Le communiqué se termine en disant que c’est la preuve qu’il n’y a plus d’armée régulière dans la région de l’Ouest Libyen. Et que la base d’al-Watiya est bel et bien sous le contrôle des milices tribales d’al-Zintan et non pas de l’armée régulière libyenne.

Ajout le 22 décembre 2015 : des vidéos de l’incident sont partagées sur les réseaux sociaux. Comme celle-ci sur la page Facebook d’al-Janzour.

Baki @7our Mansour

Page Facebook  du blog : www.facebook.com/baki.hour
Page Twitter publique du blog : twitter.com/7ouria

Cet article, publié dans Arab world, Libya, Security, US, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Libye : un clash évité de peu entre des miliciens d’al-Zintan et des forces spéciales US.

  1. c’est juste un constat simple de la situation. Plus les USA agissent pour combattre le terrorisme et ainsi installer la démocratie et la paix éternelle… plus la situation s’aggrave et dégénère ,C’est simple, il suffit d’ouvrir les yeux et les oreilles pour le constater.
    Les Lybiens ont leur deroit de se méfier des américains , ils ont vécus par le passé cette histoire « Opération fals-flag  » derrière la quelle se cachait , Un agent israelien qui a admis qu’ en 1984, le Mossad a posé un émetteur radio dans la concession de Kadhafi à Tripoli. La Libye a diffusé des fausses transmissions terroristes enregistrés par le Mossad, afin de faire passer Kadhafi pour un partisan du terrorisme. Ronald Reagan a bombardé la Libye immédiatement après !

Règles des commentaires: 1. Restez courtois et respectueux. 2. Pas de copier/coller abusif (maximum quelques lignes). A la place, merci d'indiquer un lien http. 3. Pas de Spam ou de Squat. Le non-respect de ces quelques règles peut valoir une interdiction sans avertissement.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s