Le polygone de Bouteflika. Partie 1.

Avec Abdelaziz Bouteflika, c’est toujours la même histoire. Une trop longue absence ou une hospitalisation assez indiscrète a vite fait de déclencher un emballement des réseaux sociaux et de la machine médiatique. Avec comme seule réaction officielle, le mutisme de l’état algérien et l’absence d’information quand ce n’est pas tout bonnement de la désinformation. On l’a vécu à de multiples reprises et on l’a déjà oublié. La clinique de Grenoble, c’était un énième épisode de la même série. Combien de fois a-t-on connu ce genre de « non-événement« ? Environ une douzaine de fois sur la dernière décennie.

RamiTozSur les réseaux sociaux, l’annonce de la mort de Bouteflika a fait une fois de plus le buzz. En 2013, un blogueur avait juré qu’il tenait son scoop de « sources sûres« . Cette fois-ci, un petit manipulateur du Jihad en a fait de même sur Twitter . Un petit poke pour les charmants « analystes » qui ont retweeté le gros mensonge.

En fait, il ne s’est rien passé la semaine dernière. Ou plutôt rien d’inhabituel qui ne se soit écarté de la routine du président Bouteflika. Aucun écart de son circuit polygonal. Un circuit avec quatre stations principales.

 Station 1: Palais d’El Mouradia.

Le siège de la présidence à Alger est le palais d’El Mouradia. Les amateurs de pouvoirologie (un néologisme qui signifie l’étude des arcanes du Pouvoir algérien) connaissent bien ce lieu pour l’avoir vu de multiples fois sur les vidéos officielles.

Mouradia1

 

Entouré de palmiers, le palais d’El Mouradia est un bâtiment de style turco-mauresque surmonté d’un petit dôme blanc. L’édifice n’est que la partie la plus visible d’un véritable ensemble administratif. Sous l’ère Bouteflika, la présidence mobilise une ribambelle de services répartis sur plusieurs immeubles. Le tout est sous la protection de la garde républicaine logée à proximité. En théorie, El Mouradia est le centre du pouvoir exécutif en Algérie. C’est là que sont sensées être prises les décisions importantes et les grandes orientations. De moins en moins avec cette ambiance de fin de règne.

El Mouradia n’est pas l’habitation du président. Formellement, sa résidence se situe à quelques kilomètres de là.  Avec comme voisin direct l’Ambassade des Etats Unis d’Amérique. Cette adresse officielle a été boudée par Abdelaziz Bouteflika. Il a préféré le confort de son appartement privé à Poirson dans le même quartier. Jusqu’à ce que l’accident vasculaire cérébral (AVC) d’avril 2013 ne vienne chambouler complètement la situation. Très diminué depuis cette date, Abdelaziz Bouteflika n’a été vu que rarement au palais d’El Mouradia à l’occasion des quelques réunions du gouvernement. Le sommet de l’Etat s’est déplacé avec lui vers Zéralda à l’ouest d’Alger.

 Station 2: Résidence présidentielle de Zéralda.

zeralda1

En juillet 2013, lorsque Bouteflika revient d’une période de soins intensifs au Val de Grâce en France, il est installé dans une villa cossue à Zéralda. Son frère Saïd (voir Saïd Bouteflika au premier rang) avait aménagé ce lieu discret pour faciliter les activités d’un président diminué.

Il s’agit d’une ex-résidence de la compagnie d’hydrocarbures Sonatrach, à proximité de la plage Azur. Elle a été acquise par la Présidence. L’habitation est accessoirement dotée d’une piscine et d’un terrain de tennis. L’édifice a été équipé d’une salle de soins et a été prévu pour un accès en chaise roulante. Véritable demeure médicalisée, c’est dans ce lieu que les vidéos d’entrevue d’Abdelaziz Bouteflika avec ses hôtes sont filmés.

Un autre avantage du lieu est la proximité de l’aérodrome militaire de Boufarik. Loin de l’affluence de l’aéroport international Houari Boumediene, et sans avoir à subir les aléas de la circulation automobile algéroise, la famille Bouteflika est à moins de deux heures d’avion d’une des résidences qu’elle affectionne particulièrement en Europe.

La suite dans l’article Le polygone de Bouteflika (Partie 2).

Baki @7our Mansour

Page Facebook  du blog : www.facebook.com/baki.hour
Page Twitter publique du blog : twitter.com/7ouria

Cet article, publié dans Algeria, Politics, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le polygone de Bouteflika. Partie 1.

  1. Ping : Le polygone de Bouteflika. Partie 2. | Un regard averti sur l'Algérie et le Monde.

Règles des commentaires: 1. Restez courtois et respectueux. 2. Pas de copier/coller abusif (maximum quelques lignes). A la place, merci d'indiquer un lien http. 3. Pas de Spam ou de Squat. Le non-respect de ces quelques règles peut valoir une interdiction sans avertissement.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s