Décryptage: découverte du lieu de l’allégeance du Jund al-Khilafa.

Les médias audiovisuels publics algériens ont diffusé ce jeudi 9 octobre une courte vidéo montrant un camp du groupe Jund al-Khilafa fi Ard al-Jazaïr (JKJ). Il s’agirait du lieu même où plusieurs douzaines de combattants jihadistes s’étaient réunis pour une cérémonie d’allégeance à l’autoproclamé Calife Ibrahim al-Baghdadi.

JKJ_camp

Sur les lieux, l’armée a ainsi découvert un téléphone portable, un appareil GPS de marque Garmin, un obus de mortier fabriqué en Chine, une petite quantité  d’explosifs et des détonateurs.

 

Faisons abstraction de la rhétorique martiale du commentateur TV sur la « destruction » du camp et intéressons-nous au contenu! Sur les images, on voit des cendres fumantes, une marmite renversée et des restes d’une vache rôtie. Le camp semble avoir été déserté dans l’urgence. De toute évidence, cette vidéo a été tournée dans les jours qui ont suivi l’enlèvement de l’alpiniste Hervé Gourdel, le 21 septembre 2014. Plusieurs éléments dans cette vidéo suggèrent que les jihadistes du JKJ ont quitté précipitamment cet abri une fois le rapt effectué.

Le communiqué officiel de l’armée populaire nationale (ANP) indique qu’elle a suite au rapt «engagée une opération de recherche et de ratissage de grande envergure, en déployant tous les moyens nécessaires afin de retrouver et neutraliser le groupe terroriste qui a commis cet acte odieux». Et d’ajouter que «l’opération a permis, dans sa première phase, aux Forces de l’ANP de trouver
1. l’endroit où l’enlèvement du ressortissant français a eu lieu, sur les hauteurs du mont Djurdjura, dans la wilaya de Tizi Ouzou.
2. Le campement qui servait d’abri pour ce groupuscule terroriste, lors de l’exécution de son acte abject a été détruit et les équipements qui étaient en sa possession ont été récupérés.» Le communiqué se termine en rappelant que «l’opération de recherche et de ratissage est toujours en cours. »

Plusieurs enseignements sont à déduire de ce communiqué. Le rapt a eu lieu à proximité du village d’Aït Ouabane dans la Wilaya de Tizi Ouzou (les autres versions publiées sur des médias algériens et qui citent le village d’Ath Oualbane dans la wilaya de Bouira sont donc caduques). Hervé Gourdel et ses compagnons algériens ont eu la malchance ou une certaine inconscience de faire une randonnée à moins de deux kilomètres de l’abri principal du JKJ. Situé sur les hauteurs du Djurdjura, au milieu d’une forêt de cèdres, ce camp ressemble fort à la topologie du lieu où plus d’une trentaine de jihadistes du JKJ ont fait leur allégeance à l’Etat Islamique à la mi-septembre (voir la vidéo ci-dessous).

Toujours ce jeudi 9 octobre, avant la diffusion des images du ratissage par la télévision d’Etat, la journaliste Salima Tlemçani a publiée un article sur le journal El Watan. Connue pour sa proximité avec les services secrets, son texte révèle que «les militaires ont identifié les cinq terroristes qui ont tué l’otage français« . Parmi les techniques sophistiquées utilisées par les services d’investigation dans l’analyse de la vidéo de la décapitation d’Hervé Gourdel, la journaliste cite l’identification de «l’empreinte de la pupille des personnes enturbannées» et «la reconnaissance de la voix de ceux qui parlent et dont on ne voit pas le visage».

Toujours selon Salim Tlemçani, le chef du JKJ, Abdelmalek Gouri, n’apparaît sur aucune des 2 vidéos. Les contacts militaires de la journaliste lui dévoilent même qu’ils soupçonnent que les jihadistes du JKJ étaient venus de trois katibas différentes pour prendre part au rassemblement d’allégeance.

Les opérations de ratissage dans le massif montagneux du Djudjura sont dirigées par le général Noureddine Haddad. Ce dernier a été récemment nommé chef d’état-major de la 1ère Région militaire. Il déclare à la journaliste d’El Watan «Nous n’avons que la version donnée par les cinq accompagnateurs de Gourdel. Nous savons que les terroristes les ont interceptés devant le bassin à mi-chemin du campement des terroristes, sur une piste de montagne, non fréquentée. Pour l’instant, nous n’écartons aucune piste et tout sera fait pour neutraliser le groupe et retrouver le corps de Gourdel».

Cette opération médiatique arrive près de 20 jours après l’enlèvement.  La découverte du camp du JKJ dans le massif montagneux n’a été révélée qu’hier. L’information était visiblement restée secrète. Afin que les services de sécurité algériens aient un délai suffisant pour traiter et exploiter les indices trouvés sur le site. Numéros et photographies sur le téléphone mobile, données GPS sur l’appareil Garmin, empreintes sur les objets découverts, etc. Mais l’embargo pendant deux semaines sur ces informations ne semble pas apparemment avoir déstabilisé les jihadistes alliés à l’autoproclamé Etat Islamique. Aucun Jihadiste impliqué n’a été neutralisé. Et le corps de la victime reste jusqu’à présent introuvable.

Baki @7our Mansour

Page Facebook  du blog : www.facebook.com/baki.hour
Page Twitter publique du blog : twitter.com/7ouria

 

Cet article, publié dans Algeria, jihad, Security, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Décryptage: découverte du lieu de l’allégeance du Jund al-Khilafa.

  1. soso 34 dit :

    bizarre le feu fume encore et pas un seule tero stoper ou autre sa ressemble a une reconstitution pas a un flag ?? THAYA DJAZAIR STOP AU GENERAUX QUI SE QOUINFRE SUR LE PEUPLE CE N EST QUE MON AVIS SALEM

Règles des commentaires: 1. Restez courtois et respectueux. 2. Pas de copier/coller abusif (maximum quelques lignes). A la place, merci d'indiquer un lien http. 3. Pas de Spam ou de Squat. Le non-respect de ces quelques règles peut valoir une interdiction sans avertissement.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s