Confusion autour du rôle des drones E95.

Plusieurs médias ont rapporté que l’armée algérienne allait utiliser des drones russes E95 pour contrôler et surveiller 6386 km de frontières communes avec ses voisins. Sauf que ce drone n’est pas fait pour l’observation.

E95 Légende: photo du drone E95 du fabricant russe Eniks Kazan. L’engin n’est pas doté d’un appareil optoélectronique pour l’observation.

Dans un article du journal El Watan, on peut lire que

« Selon des sources militaires, l’Algérie se serait engagée dans des discussions avancées avec la Russie pour l’acquisition d’une trentaine de drones auprès de ce fournisseur historique en armement. Il s’agirait du modèle E95 que produit la célèbre firme Eniks Kazan. Considérés parmi les meilleurs systèmes de ciblerie aérienne au monde, ces drones assurent également des missions de reconnaissance. Le marché serait estimé, toujours selon les mêmes sources, à quelque 65 millions de dollars, soit un peu plus de 2 millions de dollars l’unité. »

Or le drone E95 n’est pas équipé pour des missions d’observations. Il s’agit uniquement d’un simulateur d’attaque aérienne afin de tester les capacités et la réaction de la défense anti-aérienne. Comme l’indique en détail la fiche du fabricant russe, le drone E95 a une durée de vol très limitée. Seulement 30 minutes! Et contrairement à d’autres produits du même fabricant Eniks Kazan, l’engin E95 n’est équipé d’aucun appareillage opto-électronique de surveillance.

Notons que d’autres drones d’Eniks Kazan sont eux dédiés à l’observation. Ils n’ont pas été commandés par l’état-major algérien. Par exemple le système Eleron-ZSV qui va équiper l’armée russe. Pour un prix modique d’environ 3 millions $, c’est un ensemble de 34 de ces appareils (Aileron en français) qui sera livré aux troupes russes.

Rappelons que l’armée algérienne veut s’équiper d’un drone MALE (Medium Altitude Long Endurance). Parmi la shortlist des modèles étudiés, il y a le chinois Yi-Long (connu aussi sous le nom de Wing Loong) et l’émirati Yabhon (voir à ce propos L’armée algérienne étudie l’achat du Drone Yabhon United 40). Le fabricant de ce dernier appareil, l’émirati Adcom Systems, a annoncé récemment que le ministère de la défense russe allait procéder à des essais du drone Yabhon au cours du mois de février prochain.

Pour ce qui est drones-cibles E95 en Algérie, ils ont été commandés par le corps des forces de défense aérienne du territoire. Avec pour objectif d’améliorer la détection d’intrusion et de réduire les délais de réaction d’un dispositif incluant le redoutable sytème S-300. Rien à voir avec l’observation aérienne.

Et pour ce qui est de l’Algérie et des drones MALE . La négociation est toujours en cours. Dossier à suivre.

Baki @7our Mansour

Page Facebook  du blog : www.facebook.com/baki.hour
Page Twitter publique du blog : twitter.com/7ouria

Cet article, publié dans Algeria, jihad, Sahel, Security, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Règles des commentaires: 1. Restez courtois et respectueux. 2. Pas de copier/coller abusif (maximum quelques lignes). A la place, merci d'indiquer un lien http. 3. Pas de Spam ou de Squat. Le non-respect de ces quelques règles peut valoir une interdiction sans avertissement.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s