« L’innocence des musulmans ». Le tourbillon violent de l’action et de la réaction.

Dans les mouvements de protestation des musulmans, seule la fureur meurtrière de la minorité agressive monopolise l’attention des médias et de l’opinion publique. Pourtant l’immense majorité est restée calme même si elle se sent outragée. L’une des initiatives pacifiques les plus remarquables est celle de fans de football de la ville de Constantine en Algérie. Ils ont dans une coordination d’ensemble représenté le nom du prophète sur les gradins d’un stade. En dessous une banderole dit « Il est né orphelin, a eu une vie glorieuse et est mort dans l’honneur. »

Ce n’est pas la première fois que le monde musulman connait une controverse meurtrière de ce type. Nous avons déjà vécu ces accès de fièvre. L’affaire du livre « Les versets sataniques » de Salman Rushdie en 1988-89, en passant par l’assassinat du réalisateur Théo Van Gogh, les caricatures danoises, Charlie Hebdo le journal satirique français qui vient de récidiver et d’autres… Mais comme le rappelle cet article (en anglais), des révoltes anti-occidentales ont eu lieu bien avant l’invasion de l’Irak, les bombardements des drones ou la création de l’Etat d’Israël. En 1857, des troupes musulmanes se sont rebellées à Calcutta en Inde lorsque leurs officiers britanniques leurs ont demandés de graisser leurs fusils avec un mélange contenant de la graisse de porc. L’ignorance coloniale des coutumes locales a déclenchée la révolte des Cipayes. La rébellion débouchera sur la fin de la dynastie Moghole de Delhi. Les Indes deviennent alors officiellement une colonie de l’Empire britannique. Des conséquences disproportionnées lorsqu’on les compare à la cause initiale de la révolte.

Lorsqu’il y a des évènements violents, la politique n’est jamais très loin. Il est utile de rappeler les propos de Seymour Hersh dans son livre de 2004 sur les exactions commises dans la prison d’Abou Ghraib en Irak :

«L’idée que les Arabes sont particulièrement vulnérables à l’humiliation sexuelle est devenue un sujet de discussion parmi les conservateurs pro-guerre à Washington dans les mois précédant l’invasion de de l’Irak en Mars 2003. Un livre qui était fréquemment cité était « The Arab Mind« , une étude de la culture et de la psychologie arabe, d’abord publié en 1973, par Raphael Patai, un anthropologue culturel qui a enseigné, entre autres aux universités de Columbia et de Princeton, et qui est décédé en 1996. Le livre comprend un chapitre de vingt-cinq pages sur les Arabes et le sexe, illustrant le sexe comme un tabou investi de la honte et de la répression. « La ségrégation des sexes, le port du voile par les femmes. . . et toutes les autres règles qui régissent et limitent les contacts entre les hommes et les femmes, ont pour effet de donner au sexe une préoccupation mentale primordiale dans le monde arabe « , a écrit Patai. L’activité homosexuelle, « ou une indication de tendances homosexuelles, comme avec toutes les autres expressions de la sexualité, ne se voit accorder aucune publicité. Ce sont des affaires privées qui restent dans le domaine privé ». Le livre de Patai, un universitaire m’a dit, était « la bible des néo-conservateurs sur le comportement des Arabes. » Dans leurs discussions, a-t-il dit, deux thèmes ont émergé « – un, que les Arabes ne comprennent que la force et, -deuxièmement, que la plus grande faiblesse des Arabes, c’est la honte et l’humiliation. »»

La réaction violente au film « L’innocence des musulmans » était anticipée, prévisible, osons le dire, une réaction pavlovienne. Ces manifestants agressifs qui passent à l’attaque étaient déjà convaincus que l’occident constitue l’axe du mal. Pour la majorité d’entre eux, ils s’agit de respecter une forme de « code d’honneur« . « Les méchants occidentaux ont insulté notre prophète que le salut soit sur lui, on va se venger parce qu’ils  nous ont profondément insultés« . A leur décharge, ces jeunes vivent dans des sociétés arabo-musulmanes qui voient se développer l’hyper-violence. Entre les évènements du stade de Port-Said, les viols et agressions de femmes sur la place Tahrir, les combats entre milices tribales en Libye, les gangs armés de sabres en Algérie, etc … les derniers heurts ont lieu dans un contexte qui est loin d’être apaisé dans des pays en transition politique.

Et ces protestations violentes à Benghazi, au Caire, à Tunis ou à Khartoum et ailleurs vont se payer sur le plan politique et économique. Ce tourbillon ne fait qu’affaiblir le monde musulman sur plusieurs plans

  • Les attaques des ambassades US et occidentales, la mort de diplomates à Benghazi, le décès de manifestants et de gardes de sécurité, tout cela donne une image déplorable du monde arabo-musulman. L’un des commentaires préférés par les lecteurs du site du journal New-York Times résumait cela par la formule « l’islam est une religion de la violence. » On a a fait un pas de plus dans la polarisation entre civilisations, telle que  souhaitée par les jihadistes et les extrémistes.
  • La fuite des occidentaux et de leurs capitaux est totalement contre-productive. Comment répondre aux aspirations d’une population jeune en moyenne  si les investissements étrangers et l’accès aux technologies et au savoir sont restreints ?

Ce n’est pas la première fois qu’on vit ce type de controverse et ce ne sera malheureusement pas la dernière. Comment alors sortir de ce cycle de la violence, de cette répétition du schéma action et réaction ? Une réponse appropriée est celle que préconisait Abraham Lincoln

« Nous devons être suffisamment forts pour ne pas prendre outrage et suffisamment nobles pour ne pas offenser. »

Une réponse valable à condition que la majorité pacifique impose son autorité à la minorité violente.

Baki @7our Mansour

Page Facebook  du blog : www.facebook.com/baki.hour
Page Twitter publique du blog : twitter.com/7ouria

Cet article, publié dans Algeria, Arab world, jihad, Tunisia, US, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « L’innocence des musulmans ». Le tourbillon violent de l’action et de la réaction.

  1. Ping : Le blog @7our fête 1 an d’existence. Liste des articles par catégorie. | Un regard averti sur l'Algérie et le Monde.

Règles des commentaires: 1. Restez courtois et respectueux. 2. Pas de copier/coller abusif (maximum quelques lignes). A la place, merci d'indiquer un lien http. 3. Pas de Spam ou de Squat. Le non-respect de ces quelques règles peut valoir une interdiction sans avertissement.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s