Mohamed Merah: un fiasco français de l’intelligence.

L’affaire du tueur de Toulouse, Mohammed Merah, n’a pas encore livrée tous ses secrets. N’en déplaise à ceux qui rejettent dédaigneusement les arguments publiés ces derniers jours, depuis le dépôt de plainte du père Merah au parquet de Paris, au prétexte que l’avocate algérienne Zahia Mokhtari est voilée, que l’avocate Isabelle Coutant-Peyre est l’épouse d’Ilich Ramírez Sánchez et que le journal d’Alger El Chorouk est juste « une feuille de chou populiste« , soit un rejet subjectif et irrationnel basé sur un triple délit de faciès.

L’objet de cet article est une réaction à ces commentaires qui s’empressent de brûler le contenu du message, parce qu’à leurs yeux le messager a une « sale gueule« .

Revenons à une succession d’éléments factuels signalés par la presse, qui par eux mêmes, ont largement de quoi provoquer l’étonnement:

  • Les juges d’instruction français n’ont pas accès à tous les éléments du dossier, les vidéos tournées par le tueur – ainsi que de possibles autres preuves – ayant été classées secret-défense.
  • La police judiciaire a retrouvée une carte de visite avec un numéro direct à l’Elysée. Y figurent « les coordonnées d’un homme chargé de la sécurité de Nicolas Sarkozy, et avant lui de Jacques Chirac« .  Un mystère n’ayant pas été élucidé.
  • Mohamed Merah portait un gilet pare-balles de la police. D’où vient-il ?
  • Merah n’était pas un inconnu pour la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI). Cet article du Point signale qu’il avait probablement un statut flou, assez proche de celui d’un ‘indic‘ ou ‘informateur‘. L’intérêt du DCRI ne serait-il pas ici incompatible avec l’établissement de la vérité ?

D’ailleurs, la demande d’une enquête impartiale n’émane pas que du côté du père Merah. Il y a aussi la procédure judiciaire entamée par Albert Chennouf, le père du soldat Abel Chennouf tué à Montauban. Ulcéré par les « graves dysfonctionnements au sein des services de sécurité qui ont abouti à cette tragédie« , Albert Chennouf maintient sa plainte contre Nicolas Sarkozy et Bernard Squarcini, l’ancien patron de la DCRI. Le père Chennouf fait cependant confiance au nouveau ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui lui a promis « qu’il irait au bout et qu’il ne cacherait rien« . A se demander si les chamboulements opérés dans les services de sécurité par le gouvernement socialiste ne seraient pas liés aux suites de l’affaire Merah.

Concernant l’existence ou non des vidéos filmées alors que Mohamed Merah était assiégé dans son appartement, pour un expert interrogé par France 24 sous couvert d’anonymat, cela n’a rien de « chimérique« . Cet expert en géopolitique présenté comme un islamologue réputé dit

« Il est possible qu’au sein de la DCRI, une personne ait pu faire fuiter les enregistrements et les transmettre via plusieurs intermédiaires aux deux avocates du père de Merah. Il y a un tel manque de consensus sur la gestion de cette affaire, de tels règlements de compte… L’un d’eux a pu penser ‘j’ai un coup à jouer avec ces enregistrements…’ ».

Une lecture des évènements. Dans ma perception des évènements, ces vidéos ont été d’abord transmises aux services secrets algériens, avant d’être communiquées – ou tout au moins leur transcription – aux Maîtres Mokhtari et Coutant-Peyre. Dans un tweet à la fin mars, je m’étais d’ailleurs interrogé sur la possibilité d’une instrumentalisation de cette plainte par des cercles influents à Alger. Je dois reconnaître que le mobile d’un tel agissement m’échappait quelque peu. Les derniers rebondissements apportent un nouvel éclairage. Voici une explication possibel à ce qui s’est passé.

Le jeune Mohamed Merah a servi « d’hameçon » à son insu. Il aurait été envoyé dans plusieurs pays musulmans pour prendre contact avec des réseaux djihadistes. Ensuite, il était débriefé par un faux recruteur jihadiste, connu sous le nom de Zouheir, en réalité un officier du renseignement français  qui récupérait ainsi des informations. C’est la découverte de cette réalité – brutale pour lui – qui  pourrait être à l’origine de la série meurtrière du tueur de Toulouse. 

On est passablement loin ici de la théorie du « loup solitaire » ou du « terroriste web 2.0« . La source du problème se situe plus au niveau de ce qu’on pourrait appeler « l’hameçonnage« , ,  et qui se solde par 8 morts à Toulouse. Un fiasco sécuritaire provoqué par un retour non contrôlé d’hameçon.

A travers Mohamed Merah, et qui sait peut être d’autres jeunes encore inconnus, un service de la DCRI de Bernard Squarcini aurait tenté d’avoir son propre réseau de renseignement à l’étranger.  Ce faisant, il a volontairement court-circuité le recours aux correspondants étrangers, s’attirant au passage la fureur du DRS algérien et l’exaspération d’autres services de renseignement en France. De ce point de vue, les objectifs cachés de la plainte du père Merah sont finalement très concrets, une remise à plat du mode de fonctionnement de certains services du DCRI. Une restructuration qui serait peut être déjà à l’oeuvre dans l’ombre de la république française.

A mon avis, il est peu probable que les vidéos en question soient rendues publiques. Leur non classement en secret-défense serait une grande surprise. La transmission par les deux avocates de ces documents au parquet de Paris équivaudrait à leur publication sur Internet, tant le monde judiciaire est devenu une passoire en France.

Quant à la transcription (an arabe sur le site d’El Chorouk) des 2 vidéos. Notons d’abord que les articles de la presse française se basent sur une traduction faite par l’AFP, de la retranscription en arabe faite en Algérie, à partir d’un dialogue enregistré probablement fait en français et ponctué de quelques mots ou expressions en arabe. Dans cette succession  de traductions, il y a lieu de se demander si rien n’a été perdu ou corrompu. Ensuite, il faut garder ce dialogue dans son jus, dans sa contextualisation. D’un côté, un combattant qui voulait gagner du temps et si possible fuir, de l’autre des négociateurs qui essayaient de gagner sa confiance et obtenir sa reddition sans trop de dégâts. Tout ce qui a été dit n’est pas à prendre au premier degré.

D’ailleurs, la théorie du complot n’est pas toujours là où on pense la trouver. L’avocate Isabelle Coutant-Peyre précise

« Nous ne disons pas que Mohamed Merah n’a rien fait. Mais a minima, il apparait des relations anciennes et étroites entre Mohamed Merah et les services secrets français. Il y a énormément de zones d’ombres. Tout laisse penser à un véritable scénario aboutissant à sa mort. Et nous estimons que les victimes des tueries de Toulouse ont aussi le droit de savoir ce qu’il s’est tramé. »

Exit la théorie qui dit que cette procédure cherche à innocenter le jeune Merah.

Pour finir, la tuerie de Toulouse a ouvert la porte à un déferlement de propos extrémistes sur les sites internet ainsi que dans le quotidien des français. Cette libération de la haine est encore moins acceptable quand elle s’habille du manteau de l’intelligence. Des phrases sensationnelles qui décrivent une France sous le joug des djihadistes, cela relève plus de la phraséologie imbécile de l’extrême droite que d’une prospective intelligente et utile. Jeter de l’huile sur le feu ne va pas aider à  l’éteindre.

Autre article sur Mohamed Merah avec des détails supplémentairesMohamed Merah était une “ressource” des services secrets français.

Baki @7our Mansour

Page Facebook  du blog : www.facebook.com/baki.hour
Page Twitter publique du blog : twitter.com/7ouria

Cet article, publié dans Algeria, Europe, Security, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Mohamed Merah: un fiasco français de l’intelligence.

  1. Ping : Le blog @7our fête 1 an d’existence. Liste des articles par catégorie. | Un regard averti sur l'Algérie et le Monde.

  2. Ping : Mohamed Merah était une “ressource” des services secrets français. | Un regard averti sur l'Algérie et le Monde.

Règles des commentaires: 1. Restez courtois et respectueux. 2. Pas de copier/coller abusif (maximum quelques lignes). A la place, merci d'indiquer un lien http. 3. Pas de Spam ou de Squat. Le non-respect de ces quelques règles peut valoir une interdiction sans avertissement.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s